A la Une

BAFA : qu’est-ce qui change en 2022 ?

Publié le 14/01/2022

Bafa : Qu'est-ce-qui change en 2022 ?

En 2022 la formation au BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) connaîtra d’importants changements. Un coup de pouce financier de 200 € pour financer sa formation très certainement et un abaissement possible de l’âge minimal à 16 ans pour se former (nous vous tiendrons informés dès l'officialisation). Ces évolutions ont pour but de susciter à nouveau des vocations d’animateurs 

 

Une aide financière de 200 € pour 22 000 jeunes ! 

Ces pistes ont été évoquées par le secrétariat d’État à la Jeunesse et l'engagement en octobre 2021. La date et les conditions d’application de l’aide financière de 200 € ne sont pas encore connues. Reste à savoir si l’aide sera déductible dès l’inscription, si elle sera valable pour l’ensemble du cursus de formation (formation générale et approfondissement ou qualification) et enfin si elle sera soumise à des conditions de revenus ou d’âge. Le Gouvernement estime qu’elles devraient profiter à 22 000 jeunes. Le coût total de la formation est un frein pour les jeunes, cette annonce d’aide financière est donc une bonne nouvelle. Ce coup de pouce financier est annoncé pour les stagiaires BAFA et BAFD (brevet d'aptitude aux fonctions de directeur). 

Groupe d'adolescents

La formation BAFA accessible dès 16 ans 

La seconde réforme avancée est l’accès à la formation dès 16 ans avec d’éventuelles conditions particulières pour les stages pratiques comme la prise en change des 7-11 ans uniquement. Aujourd’hui un jeune ne peut débuter sa formation générale BAFA qu’a 17ans révolu. Depuis la réforme du BAC, les 17-18 ans sont moins disponibles durant les vacances scolaires. La nouvelle organisation des examens leur laisse moins de temps pour participer à une formation de 6 à 8 jour consécutifs.  

Permettre aux jeunes de débuter leur parcours de formation à 16 ans ouvrira le BAFA à un plus grand nombre de jeunes. Cela viendra renforcer les modes d’engagement volontaire de la jeunesse.  

De nombreux postes d’animateurs à pourvoir. Depuis une dizaine d’années, l’engouement des jeunes pour le BAFA et les métiers de l’animation à fortement diminué.  

2011 Le BAFA était attribué à 53 000 personnes, en 2019 43 000. 

Source www.service-public.fr. 

Ce phénomène s’est renforcé avec la crise sanitaire entrainant une pénurie inédite de main d’œuvre dans les accueils de loisirs et les séjours de vacances. Par conséquent, de nombreux enfants ne peuvent malheureusement pas être accueillis les mercredis ou durant les vacances. 

C’est pour répondre à ces difficultés rencontrées par les organisateurs que la Secrétaire d’État Sarah El Haïry a dû agir. Ces réformes devront contribuer à relancer l’attractivité du secteur de l’animation volontaire.  

Animatrice BAFA qui peignant avec un enfant

Quand ces réformes seront-elles appliquées ?  

Aucune date précise n’est annoncée pour le moment qu’il s’agisse de l’aide financière ou de l’âge avancé à 16 ans pour s’inscrire au BAFA. Ifac participe activement à cette concertation par l’intermédiaire de son ministère de tutelle la DJEPVA (direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative). Dès que nous parviendrons les annonces officielles, nous communiquerons activement sur les conditions de mise en application de ces réformes très attendues.  

 

Le déroulement du BAFA ne change pas. 

Le BAFA est un Brevet national qui prépare à l’encadrement et à l’animation des enfants et des jeunes en accueil collectifs. La première partie de la formation s’appelle “formation générale” se déroule durant 8 à 9 jours. Réglementation, sécurité, connaissance des besoins de l’enfant sont quelques exemples de apports théoriques abordés en formation. Ces temps sont complétés par des mises en situation pratiques au cours desquelles les stagiaires expérimenteront des techniques d’animation : grands jeux, activités manuelles, petites animations d’attente... Après un stage pratique de 14 jours minimum, les stagiaires peuvent s’inscrire en “approfondissement”. C’est la 3 ème partie de la formation BAFA. Elle comprend une thématique majeure, choisie par le stagiaire en fonction de ses goûts et envies.