A la Une

Le BAFA est un engagement pour la jeunesse

Publié le 24/03/2022

Jeune homme déterminé qui passe le BAFA

S’engager et être utile, tout le monde en a envie mais quand on a 17 ans cela peut se révéler compliqué. Pour encourager les jeunes dans leurs projets solidaires nous développons une 3ème partie de stage BAFA dédiée à l’engagement. Une nouvelle thématique qui qui participe, avec d’autres mesures à rappeler la dimension citoyenne du métier animateur·trice.

En donnant la possibilité de débuter la formation à 16 ans, en aidant financièrement les stagiaires et en créant des passerelles avec le Service Civique Volontaire ou le Service National Universel, les réformes 2022 relancent la notion d’engagement dans le parcours de formation BAFA.

Formation pour s'engager auprès des jeunes et des adolescents

Un approfondissement dédié à l’engagement des jeunes

Les notions de solidarité et de fraternité entre la jeunesse et la société dans sa totalité sont dans l’air du temps. Pour accompagner ces changements, les équipes pédagogiques d’ifac travaillent à la mise en place d’un approfondissement dédié à l’engagement des jeunes. 

La formation comprendra des temps spécifiques comme la connaissance du dispositif SNU ou SCV ou l’exploration des nouvelles formes de missions d’intérêt général. Ces temps seront également l’occasion de déconstruire des représentations souvent erronées que le public a de ces dispositifs. L’occasion sera aussi donnée de présenter l’institut de l’engagement qui accompagne avec beaucoup de réussite les jeunes volontaires.

Encourager la solidarité dans nos formations

La pandémie nous a permis de voir que de nombreux jeunes souhaitent œuvrer sur des problématiques variées. Nos publics sont sensibles aux notions de solidarité et de fraternité mais se sentent parfois démunis face à des conflits trop lointains géographiquement. La 3ème partie de formation sur la thématique « engagement » permettra de les éclairer sur toutes les possibilités de bénévolat accessibles aux jeunes de manière collective ou individuelle.

Cette nouvelle thématique d’approfondissement BAFA va permettre de promouvoir les dispositifs comme le SCV , le SNU  et l’institut de l’engagement  mais aussi toutes les pistes de solidarité qui existent au quotidien et dans lesquels les ados peuvent s’impliquer. Les premiers stages seront déployés dans toutes les régions à partir de l’été 2022.

Jeunes adolescent en formation BAFA qui forment une ronde solidaire

Le BAFA redevient un marqueur d’engagement

Après plusieurs années où nous avons observé une désaffection pour l’animation volontaire. Les mesures annoncées vont permettre de booster l’engagement à travers la formation BAFA. En s’inscrivant dans un parcours de formation au Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur, un jeune va pouvoir s’engager auprès des 3-17 ans sur plusieurs années. Cette forme d’engagement auprès des enfants ouvre de nombreux horizons, qu’ils soient professionnels, sociaux, collectifs et humains.

Refaire la promotion du BAFA auprès des Lycéens

Un des autres enjeux de l’année 2022 sera d’informer les jeunes lycéens de la possibilité de commencer la formation générale dès 16 ans. Plus généralement l’objectif est de présenter et proposer le BAFA aux nouvelles générations. De jeunes individus dont les proches ne sont pas forcements pas familiers de cet univers mais dont les projets et la personnalité pourraient rencontrer l’animation. C’est aussi l’occasion de revenir sur les idées reçues que peut véhiculer le rôle de l’animateur qu’il soit volontaire ou professionnel.