A la Une

5 nouveautés pour la formation BAFA en 2022

Publié le 22/03/2022

Stagiaire bafa découvrant les nouveautés pour les satges BAFA

2022 célèbre les 50 ans de la formation BAFA. C’est à cette occasion que la Secrétaire d’État en charge de la Jeunesse et de l’Engagement à présenté 25 mesures destinées à inventer « l’animation de demain ».  

Vous n'êtes pas sans savoir que le secteur de l’animation qu’il soit volontaire ou professionnel souffre d'un manque de reconnaissance. Un autre frein rencontré par les jeunes et les étudiants est le coût de la formation. Par conséquent le métier d’animateur·trice attire de moins en moins malgré les nombreux emplois disponibles. 

Pour y remédier le gouvernement a présenté différentes mesures pour faciliter l’accès à la formation BAFA pour les jeunes ! Nous vous présentons les changements qui concernent directement l’animation volontaire (les animateurs·trices qui travaillent durant les mercredis et les vacances).  

Stagiaire BAFA préparant une activité manuelle pour le groupe

La formation BAFA accessible dès 16 ans 

L’âge minimum pour entamer une formation générale BAFA devrait prochainement passer à 16 ans. Cet abaissement permettra à d’avantage de jeunes de découvrir l’animation volontaire durant les vacances scolaires ou sur les temps périscolaires. 

Jusqu’à présent il fallait être âgé de 17 ans révolus au 1er jour du stage pour participer à une formation générale. Un âge où on est déjà bien occupé avec la préparation des épreuves du bac, les candidatures post-bac et les activités extra-scolaires. Du coup, en commençant plus tôt au cours d'une année avec un peu moins d'échéances scolaires, il devrait être plus aisé de bloquer une semaine pour se former et ensuite occuper son premier poste.

Être diplômé du BAFA plus rapidement 

Jusqu'à présent, il fallait attendre quelques semaines voir mois après la 3ème partie de formation pour être “Diplômé BAFA”. Un délai nécessaire pour que le dossier du stagiaire soit présenté à un jury BAFA. Le Jury est une instance départementale qui réunit organismes de formation et techniciens de jeunesse et sport 2 à 3 fois par an pour délivrer les diplômes du BAFA et du BAFD.

Ce jury a été supprimé au profit d'une évaluation effectué par l'organisme de formation. C'est lui qui désormais aura en charge de vérifier si le candidat répond bien aux fonctions de l'animateur. 

Les stagiaires seront plus rapidement diplômés au terme de leur approfondissement ou qualification. Un intérêt pour les employeurs car le nombre de stagiaires dans un effectif d'encadrement est limité. Pour les animateurs et animatrices, il est toujours bon de savoir qu'une personne avec un “BAFA complet” est souvent mieux rémunérée qu'un “BAFA stagiaire”.

Cette mesure sera effective le 1er avril 2023. 

Les flèches représentent les choix de parcours qui s'offrent aux jeunes

Un site internet pour retrouver toutes les aides pour financer le BAFA 

L’Etat annonce la mise en ligne d’un simulateur d’aides financières dédiées au BAFA pour la rentrée de septembre 2022. Ce site internet devrait regrouper toutes les aides financières disponibles afin de permettre au stagiaire de calculer le cout réel de leur formation BAFA.  

Une bonne solution pour s'y retrouver et être certains de ne pas passer à côté d'une opportunité.

D'ores et déjà découvrez plus d'infos sur l'aide de 200€ pour l'approfondissement BAFA.

La formation BAFA valorisée dans Parcours Sup 

Les jeunes ayant suivi une formation BAFA ou ayant exercé en accueil collectif de mineurs pourront citer cette expérience dans parcours Sup. Un moyen d’intégrer pleinement son engagement et son expérience dans un projet d’orientation. 

De nombreux domaines valorisent l'expérience d'une formation BAFA comme le médico-social, le sport, la culture, les métiers de la petite-enfance ou de la santé.

Des pistes pour les animateurs de 2023 

D’autres travaux sont à l’étude pour l’année prochaine : 

  • La possibilité pour les jeunes ayant effectué leur service civique de mobiliser leur Compte d’Engagement Citoyen. Un droit à la formation d’un montant de 240 euros acquis durant leur mission.
  • Une gratification systématique des stages pratiques dans les accueils de loisirs.
  • Partager les bonnes pratiques pour améliorer l’accueil des jeunes animateurs dans une équipe.